Issue 208 – mars 2015

rifraf cover mars 2015 mathew e. white

Il y a deux ans, on s’était pris d’une affection XXL pour Matthew E. White, apôtre de la soul de chambre, Baloo R&B lumineux et débonnaire. ‘Fresh Blood’ unit l’émerveillement des premières fois et les adieux déchirants, dissémine plus de Jack-in-the-box à flanc de courbes, de chœurs feutrés. Plus profond, davantage dans la nuance, mais sans courroux acide, il réussit sa quête de sens en nous faisant vraiment quittes de tout ce qui résiste à la tranquillité.