Issue 184 – Octobre 2012

On pouvait penser que le quatuor newyorkais avait atteint le comble du somptueux sur l’album ‘Veckatimest’. C’était mal connaître l’extrême perfectionnisme dont sont capables ces grands explorateurs de la pop moderne. Harmonies vocales vertigineuses, mélodies monumentales, crèvecoeurs enchantés : avec ‘Shields’ Grizzly Bear colle un méchant coup de griffe à la concurrence. Interviews avec Grizzly Bear, Dan Deacon, Efterklang, Two Gallants, Staff Benda Bilili, Skip & Die, Françoiz Breut, BRNS, Montevideo, Tommigun.

Cliquez ici pour télécharger le pdf

Efterklang, triumvirat espiègle d’elfes, nous avait fait transiter de ‘Caravan’ en ‘Mirador‘ avec un sens quasi inné de l’envolée extatique : nous flottions, assurant nos prises sur les cordes fines, atterrissant sur quelque cumulus rebondi. À présent, la ligne de mire s’est brouillée : pour intégrer l’expédition, il faudra perdre ses repères sur une lande à la surface glaciale mais fascinante. *** Le talentueux bidouilleur électronique Dan Deacon est déchiré entre son amour immodéré pour la beauté de notre monde et les dérives de notre civilisation sur laquelle planent des lendemains lugubres. Sur ‘America’, le touche-à-tout de Baltimore traduit ce schisme en une vibrante symphonie porteuse d’espoir où ses beats épileptiques entrent en collision avec des harmonies orchestrales héritées de Philip Glass et Terry Riley.

Le Staff Benda Bilili a revitalisé les contre-allées de la « world music ». En collant du beat sous les semelles de la rumba congolaise, en tirant l’électricité sous le toit de la musique traditionnelle, le Staff a trimballé une indomptable joie de vivre sur fauteuil roulant. Le nouvel album s’intitule ‘Bouger le monde!’ : une collection de chansons pour réveiller les consciences et prouver que chacun peut trouver sa place dans la société. *** Souffle sur ‘Riots In The Jungle’ un courant prompt à culbuter nos réflexes auditifs. Avec Skip & Die, rêvons large, tu veux bien. Le temps d’un café avec Cat. Pirata (mi-Rainbow Brite, mi-Tank Girl) et Jordi Collignon, son complice d’évasion, on s’est mis à imaginer une tour de Babel où les métissages (sonores, sociaux, secouants) iraient de soi, et où il serait moins urgent, juste facétieux, de jeter des brûlots de beats dans la marée noire. *** Sur ‘The Bloom And The Blight’Two Gallants enfonce le clou de la gémellité et de l’union des contraires. Leur métissage d’americana et de précipitation rugueuse héritée du punk touche ici à la perfection, affiné par leur volonté farouche de ne plus tourner autour du pot.

Ces Brains-là ont la caboche pas nette. Les Ixellois ont l’outrecuidance de ne pas s’aligner sur l’encéphalogramme plat du post-rock à papa mais d’en proposer une relecture autrement barrée, à la fois pop et noisy, harmonieuse et tribale. Définitivement différent. *** Tournée européenne avec Daniel Johnston et passage bluffant aux Feeerien, il était grand temps de rencontrer Tommigun pour évoquer un nouvel album pour romantiques torturés, shooté à la soul déglinguée et minimale des Tindersticks, suintant les toxines des ballades vénéneuses de Lanegan & Campbell, rappelant les échappées corrosives de Venus. *** Françoiz Breut a fait de Bruxelles son paradis musical depuis près de quinze ans. Bien au-delà d’une déclaration d’amour à la ville qui l’a accueillie,‘La Chirurgie Des Sentiments’ est une collection de vignettes et de comptines espiègles imprégnées d’une joyeuse nostalgie. *** Montevideo revient avec une ribambelle de titres pop et accrocheurs rompant de façon claire avec le passé. Entre beats dancefloor, ambiance néo 80s et spleen, l’album met en valeur tout le savoir-faire d’un groupe parfaitement accompagné dans sa démarche par le producteur Joakim.

Also available in: Néerlandais

Leave A Comment